Légendes du Uke

Mais qui sont ceux qui ont popularisés l’ukulele ?
Laissez-nous vous présenter ici quelques uns des grands ukulélistes du passé.

Ernest Ka’ai (1881–1961)
Ernest Ka’ai a été le premier joueur né à Hawaï et virtuose de l’ukulélé. Il a fait en sorte que l’ukulele devienne l’instrument vedette des groupes de musique hawaïens de l’époque. Il a également publié la première méthode d’ukulélé : « The Ukulele, A Hawaiian Guitar and How to Play It » publié en 1906.

Quelques liens :

The ghosts of Ernest Kaai (Jonk King)

Interprétation du la pièce « Ka Wehi »

Roy Smeck (1900–1994)
Roy Smeck, musicien américain, avait comme pseudonyme  » Wizard of the Strings. » du à son extrême habileté au banjo, à la guitare, et surtout à l’ukulélé. Ne pouvant chanter, il a compensé ce manque en développant un jeu fantaisiste et astucieux. En 1926, Smeck apparu dans un court métrage précédant le célèbre Don Juan de la Warner. Ces films étaient les premiers du genre avec effets sonores synchronisés et ambiance musicale. Cette prestation fit de lui une vedette instantanée.

Quelques liens :

Biographie sur wikipedia

Roy Smeck sur Space Age Pop Music

Apparition de Roy Smeck au cinéma

Cliff Edwards (1895–1971)
Cliff Edwards a fait ses débuts dans le show business lorsqu’il était tout juste adolescent à Saint-Louis, Missouri. Il chantait alors dans les cinémas et les saloons. À l’époque, il a commencé à s’accompagner lui-même sur le ukulélé et a développé un style de chant improvisé, qu’il a appelé « effin ». « Effin » ressemble beaucoup à la voix humaine imitant la trompette solo ou le kazoo. Edwards avait une voix magnifique avec au moins une gamme de trois octaves. Il ne cessait d’injecter ses « Effin » solos dans ses chansons de la même manière qu’un musicien de jazz ferait un solo. Un musicien complet ! Il est à noter qu’il a beaucoup travaillé pour Walt Disney. C’est lui la voix de Jiminy Cricket dans Pinochio ! Cliff Edwards est mort à Hollywood en 1971 dans l’oubli presque total.

Quelques liens:

Biographie sur Wikipedia

Chronologie complète sur Jazz Age

Reportage sur la vie de Cliff Edwards (Ukulele Ike)

Une de ses plus belle chanson »It’s only a paper moon »
Vous y entendrez son célèbre solo de « Effin »

George Formby (1904-1961)

Georges Formby est un acteur comique, un auteur-compositeur et un comédien britannique qui fut très populaire en Europe dans les années trente et quarante. Il a joué dans de nombreux films et excellait au banjo-ukulélé. Son jeu, très rythmé aux multiples rebonds, est assez particulier. Il utilise beaucoup les accords ouverts, on parle même du « Formby Style » chez les joueurs d’ukulélé. Dans ses chansons, il fait quelquefois référence au Lancashire d’où il vient.

Quelques liens:

Le site GoergeFormby.org

Sa bio en français su Wikipedia

Sa célèbre chanson « When I’m cleaning windows »

Israel Kamakawiwoʻole (1959-1997)

Plus près de nous, une autre grande légende du uke: Israël « IZ » Kamakawiwoʻole. Musicien hawaïen, il fut connu davantage avec son album « Facing Future » en 1993. On a tous déjà entendu dans une pub, un film ou à la radio son célèbre medley combinant « Over the Rainbow » et « What a Wonderful World ». Il fut un grand défenseur des droits hawaïens et de l’indépendance d’Hawaï.

Quelques liens:

Israel Kamakawiwoʻole sur le site « Find a Grave »

Israel Kamakawiwoʻole sur Wikipedia en français

Vidéo officielle de « Somewhere over de Rainbow »

Vous voulez jouer cette pièce ? Cliquez ICI

Pour plus de bio, consultez la page « Portraits d’artistes » de UKULLE.Fr